Epaule du Petit Arc (2034m)

De la solitude à la liberté...

 

Mardi 19 décembre :

Que faire quand le risque est entre 3 ou 4 sur l'échelle du Bulletin d'Estimation des Risques selon les massifs ?

Nous cherchons un itinéraire en forêt : L'épaule du Petit Arc au départ du petit village de Bonvillard dans la Combe de Savoie, a un profil adapté, 2/3 en forêt bien pentue et une large croupe pour finir en toute sécurité.

Sur la carte cela ressemble à la balade parfaite et ce fut le cas sur le terrain pour les 2/3 supérieurs.

Après avoir pas mal galéré pour garer les voitures sur la route étroite, enneigée et pentue de Champeney, nous sommes 6 à prendre le départ à 810m d'altitude tout prêt du lieu dit de Praz Long .

Pour gravir les 900m de dénivelé en forêt nous alternerons sentiers, pistes forestières, clairières et espaces peu boisés pour atteindre la croupe vers 1777m.

Nous poursuivons au mieux sur la large crête boisée et finirons par des conversions sur la croupe finale, avec un arrêt à l'antécime à 2034 m, sur le versant sud à l'abri de la légère bise ; et le site sera parfait pour le pic-nic.


 

Le traçage de la montée nous a laissé présager une descente de folie que nous entamons sans tarder, les premiers virages en terrain dégagé donnent le ton et tout le monde se lache sans retenue, l'excitation et l'euphorie gagnent tout le monde, la neige est profonde, légère et cotonneuse et tout s'enchaine sans difficultés.

Seul un lièvre variable surpris, gambade d'un sapin à l'autre, pour fuir ces 6 excités de la poudre !

Nous arrivons dans une zone de clairières puis de sapins plus ou moins clairsemés, la neige est toujours excellente mais il faut garder le cap et nous ne pouvons plus descendre n'importe où car il faut retrouver la piste qui nous ramènera aux voitures.

La forêt est de plus en plus dense, les branches cassées et chargées de neige ainsi que de nombreux troncs tombés au sol nous obligent à des détours et gymkhanas éprouvants ; la neige est toujours bonne mais il faut oublier la godille et se débrouiller comme on peut en oubliant le style.

La piste salvatrice (935m) est atteinte et nous terminons en roue libre et à la queue leu leu dans de vieilles ornières de 4/4 jusqu'aux voitures.

Cette magnifique journée de ski, seuls au monde et dans un environnement sauvage nous fait oublier la fatigue.

Nous aurons quitté la mer de nuages vers1400m le matin. puis grand beau toute la journée.

Déniv: 1220m et autant de trace à faire. Bravo aux traceurs qui ont brassé la poudreuse pendant 3h30.

Claude, Marc, Jacky, Daniel, Alain, Jean-luc



le petit Arc : arrête cornichée



la croupe sommitale : neige de rêve.











la combe de Savoie enneigée



la forêt de plus en plus impénétrable...



...propice au ski sanglier!