La Tête de la Muraillette (3019m)

Bivouac : Un parfum d'aventure...

 

Pour ce week-end du 3&4Aout, Anne Marie nous à fait renouer avec succès, au plaisir du bivouac en montagne.

En effet samedi matin, partant de Bourg d'Arud, aux portes du Parc national de Ecrins, nous sommes 4 ganistes déterminés à chercher la fraicheur d'une nuit en altitude.

Les sacs à dos bien remplis de victuailles et d'eau, nous abordons le sentier facile de la montée au lac de la Muzelle au bord du torrent du même nom.

D'abord au frais , puis en plein soleil, au sortir de la forêt, c'est avec soulagement que nous posons les sacs vers 13h30 sur la terrasse du refuge de la Muzelle.

Juste le temps du pic-nique, et voici le ciel qui s'obscurcit, puis le vent et une averse qui viennent freiner notre enthousiasme... 2 heures d'attente au refuge à échafauder un plan B... et voilà que le ciel bleu est de retour... alors à 16h nous repartons, réserves d'eau bien remplies, vers le col du Vallon à 2540m. L'intérêt de cette longue pause, c'est que nos derniers 500m de montée s'effectuent à l'ombre sur un bon sentier.

Vers 18h nous atteignons le col du Vallon; la vue sur la Roche de la Muzelle , son glacier suspendu, dominant le lac, est saisissante.

Juste 50m en dessous, sur le versant ouest du col, de belles zones plates et verdoyantes, proches d'un petit ru, feront l'affaire pour notre emplacement de bivouac.

L'installation du bivouac est « à la carte »: soit la « version légère » : couverture de survie+ matelas mousse + duvet; soit la « version confort » : avec la toile de tente en plus.

La tapenade maison apportée par Anne Marie constituera l'apéro de luxe avant un menu « bivouac » (soupe, purée ou Bolino).

La nuit venue, la tête dans les étoiles: cadre magnifique pour admirer la voie lactée, les milliers d'étoiles dont quelques « filantes ».

La nuit sera plus ou moins appréciée selon le poids et la qualité du duvet; pour moi, seul le petit vent, qui viens chatouiller mes narines, sera un obstacle au sommeil.

Vers 6h30, tout ce petit monde se lève; la température (5°) nous fait vite apprécier le thé ou café chaud.

À 7h45 , bivouac démonté et bien abrité, nous voilà partis pour l'ascension du jour:

La tête de la Muraillette (3019m) : l'itinéraire balisé de cairns est assez évident à partir de l'arête nord puis nord/ouest,

A 10h nous atteignons le sommet et tombons nez à nez avec un bouquetin , aussi surpris que nous , il reste aux aguets avant de rejoindre son groupe installé à 60m en contrebas sur une plate forme rocheuse.

Quelques minutes pour admirer les sommets des Ecrins qui nous entourent, et voilà notre 5eme Homme qui nous rejoint : en effet Marc M. arrive tout droit de la Danchère, avec le sourire ; et pourtant il vient d'avaler 2050m de denivellé en 4h.

La descente s'effectue prudemment sur ce « tas de cailloux » de la Muraillette, pour rejoindre notre campement nocturne, et recharger nos sacs.

Pour poursuivre notre traversée, nous entamons une longue descente vers le Lac Lauvitel (1500m), sur le nouveau GR. La foule habituelle, des beaux dimanches de l'été se prélasse sur la « plage » herbeuse au bord du lac.

Un petit coin à l'ombre près du lac nous conviendra pour notre pique nique et apprécier un « bain intégral »dans les eaux fraiches (17°) du Lauvitel.

Retour rapide vers la Danchére... petite navette pour récupérer la voiture garée à Bourg d'arud

et enfin le plaisir d'une bonne bière sur la terrasse herbeuse et bucolique du bar de la Danchère.. en pensant à toutes les images ces deux jours d'aventures.

Anne-marie, Marc T, Franck, Alain, Marc M

 



au bord du torrent de la Muzelle



Quand la montée se fait rude sous le soleil



le Lac et le roc de la Muzelle



départ vers le col du Vallon



L'aiguille du plat de la selle se détache



La tête de la Muraillette vu du Col du Vallon



Le col au couchant



test du meilleur emplacement pour le bivouac!!!



grand espace et solitude



prêt pour la nuit ?



le lever.... du soleil sur la Muraillette



Aiguille de Venosc ... en montant à la Muraillette



Au sommet : le premier c'est le bouquetin!



Tranquille sur l'arête...



prudence sur l'arête



au Sommet







La descente vers le lac



le lac lauvitel



les jambes ont mieux résisté que les chaussures!!!