Le Mont Joigny, col de la Drière, le Mont Pelat ou la Lentille

Mercredi 1er mai 2019

Nous nous retrouvons à 13 au col du Granier au départ d’un grand parc d’attraction digne de la foire des Rameaux ! Direction la première montagne russe : belle montée, assez soutenue, à travers bois. En route, nous observons une vue inhabituelle sur le Mont Blanc. Nous arrivons au premier point haut, le Mont Joigny : 1553m, avec une vue magnifique sur la Chartreuse côté sud. Nous entamons, ensuite, la première descente, délicate, dans la neige. Remontée en douceur en suivant la ligne de crête. Attention à ne pas trop pencher à droite : descente rapide assurée ! Redescente au col de la Drière et plus que 10 « Franck-minutes » de remontée pour arriver à la prairie : mais là nous découvrons que les Franck-minutes déroulent le temps plus lentement que dans notre réalité ! Donc, après presque ¾ d’heures, sur un terrain plus tranquille, moins pentu mais toujours étroit, nous arrivons à notre point de pique-nique : le Mont Pellat, 1443 m. Vue à 360 degrés sur les Massifs des Aravis, des Bauges, du Mont-Blanc, de Belledonne et de la Chartreuse. Belle pause au soleil et peu ventée. Nous repartons dans une descente en sous-bois qui nous amène à traverser plusieurs prairies dont une qui nous tend les bras pour une p’tite pause ensoleillée. Nous continuons en direction du très petit village du Grand Carroz avec ses pancartes surprenantes et son sympathique « pendu ». Nous entamons alors notre dernière remontée en direction des Granges de Joigny. Fin tranquille de notre tour et retour au départ de la boucle ! Le dénivelé final avoisinera les 850 m pour une belle attraction de montagnes russes avec un parcours de crête offrant de très jolies vues, des sensations fortes en descente sur neige et lors des passages proches des chaos de la paroi et bien sûr la bonne humeur d’un très bon groupe. Retour d’impressions fort sympathique chez Monique et Michel : merci à eux ainsi qu’à Franck qui nous a offert le ticket d’entrée pour cette belle journée !

Texte et photos de Christine Pasquier



Le Grand et le Petit Som



une partie du parcours



Mont Pellat



croisement



p'tite pause



directions



"pendu"