Tête des Chaudières (2029m) par la Combe de Fer

Nous sommes 14 pour cette balade du 8 octobre 2017 : Florence, Evelyne, Barbara, Elisabeth, Letizia, Margherita, Claude, Catherine, Raoul, Max, Franck Z, Jean-Paul, Alexandre, Franck G.

Juste après le parking du golf de Corrençon, nous stationnons et nous prenons la combe de Souillet, large piste qui se transforme peu à peu en sentier facile à suivre car jalonné de quelques cairns. Plus haut, le Refuge de la Combe de Fer est toujours accueillant, situé à proximité de l'entrée du gouffre au fond de sa doline. Vers 1620m, au pied d'un lapiaz, il faut deviner l'itinéraire qui franchit la base du lapiaz pour atteindre une bifurcation, on abandonne une vague sente cairnée qui file au Sud-Ouest en direction de la Cabane du Serre du Play. L'ascension se poursuit jusqu'à une belle terrasse. Retenue par son mur de pierres sèches, la faïsse ou restanque comme on dit en Provence, ramène à l'esprit la question de l'utilité de ces terrasses...De là on remonte des pentes d'éboulis, de lapiaz et de petites zones de pelouse. Mais les mains qui s'agrippent au rocher sont d'un bon secours ! Sur la crête on aperçoit quelques bouquetins. Ouf nous y arrivons, accueillis par une bise bien fraiche ! Nous atteignons le sommet, beau tour d'horizon, redescendons pour trouver un coin de pic nic abrité du vent. Les friandises circulent avec le café, le ciel devient un peu menaçant et nous entamons la descente, en observant les bouquetins tranquilles sur leurs pelouses ! Nous atteignons le pas de la Balme, puis le haut du télésiège de Combeauvieux et finalement après quelques pauxes les voitures vers 15h15.

Pot de de débriefing au Camp de Base à Lans-en-Vercors.

Franck



refuge de la Combe de Fer



un cairn pour nous guider



juste après la fameuse terrasse



dans la pente, avant le sommet



une pelouse accueillante...